Assistance à la conception de contrats de mobilité

Avec la Loi d’Orientations des Mobilités (LOM), promulguée le 24 décembre 2019, les régions deviennent chefs de file en charge d’organiser les modalités d’action commune de toutes les Autorités Organisatrices de la Mobilité sur leur territoire.

EXPLAIN accompagne la région Nouvelle-Aquitaine dans cette importante transformation qui doit s’effectuer en concertation avec les collectivités territoriales.

Concrètement, il s’agit d’aider la région à définir des bassins de mobilité et d’établir la méthodologie d’élaboration du contenu et de l’animation des contrats de mobilité opérationnels qui seront conclus à l’échelle de ces bassins entre la région, les AOM, les EPCI et les autres partenaires concernés (gestionnaire de pôles d’échange, Départements, Syndicats Mixtes, etc.).

Voie réservée au covoiturage entre Lille et Halluin

En lien avec les études d’opportunité et de pré-faisabilité à la fois d’une voie réservée aux transports collectifs sur l’A22 et d’une liaison de bus express entre Halluin et Lille, la Métropole Européenne de Lille confie à EXPLAIN l’étude du potentiel de covoiturage entre ces deux secteurs. L’étude permet d’évaluer l’opportunité d’une voie dédiée au covoiturage ou d’une voie à usage mixte TC/covoiturage ; l’analyse socio-économique permet d’identifier l’ensemble des gains apportés par le projet.

Bordeaux Euratlantique – un centre d’affaire à vocation européenne

EXPLAIN réalise les études de trafic et de stationnement la ZAC Saint Jean Belcier – Bordeaux Euratlantique. Reconnue Opération d’Intérêt National, Bordeaux Euratlantique est le plus grand projet urbain de France, hors région parisienne.

La ZAC couvre 145 ha et son programme prévoit :

  • 296 000 m2 de bureau
  • 296 000 m2 de logements
  • 74 000 m2 d’équipement (culturels, sportifs, scolaires, etc.
  • 74 000 m2 d’Hôtels, de commerces et d’activités.

Nous réalisons des enquêtes et des modélisations qui nous permettent d’analyser les impacts du projet pendant les différentes phases du chantier et à terme et de formuler des propositions d’aménagement. Nos travaux alimentent les dossiers réglementaires.

Plan de circulation multimodal de la Métropole Clermont Auvergne

En lien avec les actions et les dynamiques portées dans son PDU, la Métropole Clermont Auvergne s’engage dans une politique ambitieuse de refonte de son système de mobilité. Avec le déploiement progressif du plan cyclable et la mise en service future de deux nouvelles lignes de BHNS sur son territoire, il est nécessaire de revoir le plan de circulation tous modes et la stratégie de stationnement.

Explain accompagne ainsi la Métropole pour objectiver le fonctionnement actuel des voiries, leurs rôles dans l’organisation des flux routiers, mais aussi les articulations avec les autres modes de transports : piétons, vélos, transports collectifs et modes combinés. Sur la base d’un travail d’analyse rigoureux et d’une démarche de co-construction avec les services de la Métropole, Explain s’attache à proposer des scénarii ambitieux et réalistes de refonte du plan de circulation multimodal et de la stratégie de stationnement. Ce plan de circulation et de stationnement multimodal doit permettre de développer plus fortement les pratiques cyclables et l’usage des transports en commun sur le territoire métropolitain.

Ces scénarii sont évalués avec l’aide du modèle multimodal métropolitain, puis déclinés en actions opérationnelles au sein d’un programme pluriannuel pour une mise en œuvre cohérente et adaptée au développement de la Métropole.

Analyse du potentiel de covoiturage sur la métropole bordelaise

Explain accompagne Bordeaux Métropole pour évaluer et territorialiser le potentiel de développement du covoiturage sur le territoire métropolitain afin de répondre à un objectif d’essor des mobilités alternatives à l’usage de la voiture individuelle.

L’évaluation s’appuie sur l’exploitation du Modèle Multimodal Multi partenarial (MMM) sur le territoire de la Gironde et plus particulièrement sur son affectation routière. Celle-ci est utilisée pour la réalisation de cartographies distinguant les flux de transit des autres trafics et présentant la part de véhicules légers circulants pour des trajets supérieurs à des seuils de distances définis. Ces analyses permettent de mettre en évidence les sections à plus fort potentiel de covoiturage ; Elles sont complétées par des arborescences afin de connaitre les principales origines et destinations de ces flux.

Notre maîtrise des outils de modélisation, couplée à nos connaissances sur les enjeux liés au covoiturage, nous permettent d’éclairer la Métropole de Bordeaux pour la mise en place d’un plan d’action en faveur du développement du covoiturage.

Modernisation de Bison Futé

EXPLAIN a été choisi par le Ministère de Transition écologique et solidaire pour proposer une nouvelle génération du modèle de prévision Bison Futé.

Créés en juin 1976 en réponse aux embouteillages monstre de l’été 1975, les Services Bison Futé avaient pour mission initiale de conseiller les automobilistes afin de faciliter le trafic sur les routes pendant l’été. Face au succès de cette opération, le service a évolué pour couvrir l’ensemble des jours de l’année.

C’est ainsi qu’est né le fameux calendrier prévisionnel annuel de Bison Futé.

Sa construction se base sur une méthode de prévision de trafic dite de modèle linéaire généralisé (par « analogie calendaire ») c’est-à-dire qu’elle s’appuie sur les observations périodiques des années antérieures pour considérer que de mêmes convergences calendaires vont produire les mêmes effets.

Si cette approche simple est efficace dans un contexte de stabilité des comportements, elle présente de réelles limites dans un contexte de forte mutation tant des pratiques de mobilité que des techniques d’information en temps réel et de régulation tel que nous l’observons depuis plusieurs années.

L’augmentation de la puissance de calcul des ordinateurs permet d’envisager de nouvelles approches, dans le but d’affiner les prévisions en utilisant au mieux des données existantes jusqu’ici négligées (accidentologie, comptages 6 minutes, etc.) ainsi que de nouvelles données (FCD, etc.).

L’intelligence artificielle offre une formidable porte d’entrée pour traiter ces très nombreuses données (Big Data) et rendre compte de phénomènes en interactions systémiques et non linéaires.

EXPLAIN a ainsi été choisi par la DGITM pour proposer une nouvelle génération du modèle de prévision Bison Futé basée sur une apprentissage de type Deep Learning via la mise en place et l’entrainement d’un réseau de neurones ad hoc. Faisant suite à différents prototypes, un outil fonctionnel sera fourni avant l’été 2021.

Définir l’offre TER en Bretagne

Le projet « Bretagne à Grande Vitesse » en 2017 a marqué une étape majeure dans l’évolution de l’offre ferroviaire bretonne. Outre la mise en service de la LGV Le Mans – Rennes, ce projet a également été l’occasion d’une profonde refonte de l’offre TER, avec en particulier une optimisation importante des correspondances TGV-TER en gare de Rennes. Deux ans après, la Région Bretagne a mandaté Explain pour l’aider dans l’élaboration d’une feuille de route pour formuler son « expression de besoin » de l’offre TER à 5, 10 et 20 ans.

L’approche proposée par Explain se veut collaborative, en associant tous les partenaires de la Région (SNCF Réseau SNCF TER, Rennes Métropole, DREAL) aux réflexions sur l’élaboration de scénarios d’évolution de la demande et de l’offre ferroviaire dans le cadre d’ateliers de travail. Ces ateliers débouchent d’une part sur la production de trois scénarios d’évolution de la demande à 20 ans, en prenant en compte l’évolution des comportements de mobilité associé aux nouveaux modes de vie et de travail. Ces ateliers débouchent d’autre part sur la production de « grilles horaires 24h » pour l’offre de 5 scénarios, dont la faisabilité en termes d’exploitation et de sécurité ferroviaires est ensuite vérifiée par les experts ferroviaires.

Les scénarios d’offre seront évalués à l’aide d’un modèle de trafic permettant de fournir des indicateurs relatifs à la fréquentation, une analyse financière et une estimation des impacts environnementaux.

In fine, l’intervention d’Explain permet au Conseil Régional de Bretagne de disposer d’éléments d’aide à la décision pour l’élaboration de son « expression de besoin » aux horizons 2025, 2030 et 2040.

EXPLAIN intervient au congrès ATEC ITS sur les mobilités intelligentes

Désireux de se maintenir à la pointe de l’innovation pour la mobilité, EXPLAIN a participé au congrès ATEC ITS sur les mobilités intelligentes. Ce congrès, qui s’est tenu au beffroi de Montrouge les 22 et 23 janvier 2020, a réuni de nombreux acteurs publics et privés désireux d’apporter des solutions intelligentes aux problèmes de mobilité qu’ils rencontrent.

Dans ce cadre, EXPLAIN est intervenu dans la séance dédiée au contrôle du trafic et à la gestion des flux pour présenter la solution de modélisation dynamique macroscopique que nous avons mis en œuvre pour rendre compte de la congestion sur les axes autoroutiers d’Aix-Marseille-Méditerranée, à la demande de la Direction Interdépartementale des Routes – Méditerranée (DIRMED).

De fait, pour des axes très congestionnés ou bien supportant un trafic qui varie rapidement au cours de la journée, le choix de modèles dynamiques offre un gain substantiel de précision par rapport à des modèles statiques. Encore faut-il que ces modèles soient capables de décrire correctement la variation de la demande qu’induit tout aménagement routier ou tout projet de régulation, un facteur important et pourtant bien souvent omis dans les modèles dynamiques. Or, il a été établi par des études portant sur différents pays que les améliorations attendues à la réalisation du projet sont en bonne partie absorbées par l’augmentation de trafic qu’induisent les aménagements réalisés.

Nous avons donc intégré cette rétroaction des conditions de circulation sur la demande de transport au sein d’un modèle dynamique. Cet outil a été utilisé avec succès pour évaluer la pertinence de différentes solutions de régulation permettant de mieux contrôler et répartir les effets de la congestion sur le réseau. Les solutions élaborées avec l’outil permettent également d’optimiser les conditions de circulation sur les itinéraires empruntés par les bus.

Le pôle gare d’Epernay, future porte d’entrée du territoire champenois

La Ville d’Epernay développe un projet d’envergure au Nord des voies ferrées, sur d’anciennes emprises ferroviaires : le future quartier Berges de Marne. Une passerelle sera créée au-dessus des voies ferrées et des quais de la gare, pour relier ce nouveau quartier au centre-ville. La gare devient alors la porte d’entrée de la ville pour ce nouveau territoire mais est également appelée à conforter son rôle de porte d’accès du territoire champenois et des grandes maisons de champagne présentes à Epernay.

Explain accompagne la Ville et la Communauté d’Agglomération Epernay Agglo Champagne sur la réflexion de la reconfiguration du quartier de gare et en particulier sur le redéveloppement de son pôle d’échanges multimodal. Cette étude doit permettre d’améliorer l’accessibilité à la gare pour les piétons et les cyclistes, de renforcer les liens avec le cœur historique d’Epernay et son centre-ville commercial, et d’assurer la qualité des correspondances et des conditions d’attente pour les usagers du réseau Mouvéo, réseau de bus développé sur le territoire de la communauté d’agglomération.

Cette démarche s’appuie sur une concertation importante, mêlant entretiens avec les acteurs du territoire et enquête auprès des usagers. Nous dessinons ainsi pour la Ville et la Communauté d’Agglomération un pôle d’échanges adapté aux besoins locaux, efficace, qui s’inscrit dans la continuité des études urbaines en cours et assurant la viabilité des aménagements à l’horizon 2040.

Impact du futur tramway T10 sur la circulation

Le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine retient EXPLAIN pour étudier les impacts sur la circulation routière de la mise en service du tramway T10 prévue en 2025. En particulier, le Département des Hauts-de-Seine souhaite étudier l’insertion du tramway T10 sur la RD2, axe particulièrement emprunté traversant la commune de Clamart du Nord au Sud. Plusieurs configurations d’insertion du tramway sont envisagées et étudiées par Explain.

L’évaluation réalisée s’appuie sur la production :

  • d’un modèle de prévision de trafic, à horizon de mise en service (2025) puis 10 ans plus tard (2035). Ce modèle prend en compte l’évolution de la demande de déplacement aux horizons considérés et les reports modaux en lien avec l’évolution de l’offre de transports collectifs et individuels. Il a pour objectif de décrire les volumes de véhicules présents sur la voirie en fonction de l’horizon considéré et de la configuration.
  • d’un modèle de simulation dynamique construit le long de la RD2, sur un linéaire de 2,5 km, en intégrant 6 carrefours successifs allant du simple carrefour à feux à l’échangeur dénivelé en passant par le giratoire. Les voiries pénétrantes sur la RD2 sont également modélisées. Cette modélisation complète des flux routiers permet d’établir finement les conditions de circulations sur le secteur, en tenant compte des différentes interactions entre véhicules au niveau des intersections mais également entre celles-ci.

Les éléments quantitatifs produits par ces modèles permettent d’appréhender avec précision les impacts induits par chaque scénario, en particulier sur les volumes de véhicules attendus et sur les conditions précises de circulation à attendre pour chaque configuration. Ces données sont également réutilisées par le Conseil Départemental des Hauts-de-Seine pour alimenter d’autres volets de l’étude d’impact du projet (étude air/bruit notamment).